Citoyens de Trois-Rivières pour le TGF

0
805

Par Jean-François St-Onge

La grève mondiale des étudiants pour le climat du 15 mars dernier est l’expression des besoins environnementaux criants du 21e siècle; les changements climatiques sont bien réels, et nous concernent tous. Le grand nombre de personnes ayant marché dans les rues de Trois-Rivières le témoigne bien. À l’aube des élections municipales et fédérales et s’inscrivant dans la foulée de cette mobilisation, un projet important revient à l’ordre du jour : l’implémentation d’un train grande fréquence (TGF) pour le corridor Québec-Windsor.

Le projet du TGF Québec-Windsor n’est pas nouveau; de nombreuses consultations et négociations sont en cours entre l’Union des municipalités du Québec (UMQ), le ministre fédéral des Transports Marc Garneau ainsi que le président de VIA Rail Yves Desjardins-Siciliano. Par contre, il s’agit là d’un projet complexe de 5 milliards de dollars, et Ottawa a déjà mentionné la nécessité d’avoir des investisseurs privés afin de contribuer au financement, puisque cette facture ne peut être uniquement payée par le gouvernement. De plus, l’implémentation de trains de passagers sur les rails du Canadien Pacifique implique toute une restructuration du trafic ferroviaire entre le Québec et l’Ontario.

Le ministre Garneau a exprimé l’importance d’évaluer la viabilité de ce projet en sondant la population quant à l’intérêt, et la possible utilisation qui en découlerait. La pétition en ligne: Trifluviens.nes pour le TGF Québec-Windsor est une mobilisation citoyenne servant à amasser les signatures de la population; l’objectif est de répondre au besoin de sonder la population souligné par le ministre fédéral des Transports. Elle constitue aussi l’expression d’un besoin criant en termes de développement régional culturel et économique à la hauteur des enjeux environnementaux de notre époque.

Malheureusement, le budget fédéral du 19 mars dernier proposé par le gouvernement libéral, ne mentionne aucunement le projet du TGF Québec-Windsor. En fait, le budget ne se positionne aucunement sur l’importance du développement des transports en commun pour aborder les défis environnementaux du 21ième siècle; il préfère soutenir l’accessibilité au transport individuel en finançant le développement de voitures électriques, des bornes pour le rechargement de celles-ci, du développement d’autobus et de camions de marchandises électriques, mais rien n’y est prévu pour faciliter les changements au niveau des mœurs et des pratiques collectives relativement au transport en général. Les enjeux environnementaux nécessitent un repositionnement des pratiques collectives en matière de transport, plutôt que le soutien et le financement du développement du transport individuel; qu’il soit électrique ou pas.

Trifluviens.nes pour le TGF Québec-Windsor est une initiative strictement citoyenne; une mobilisation cherchant à exprimer à la fois l’importance du développement des transports en commun dans la région afin d’affronter les défis imposer par les enjeux environnementaux de notre époque, mais aussi une réaction de désarroi face au positionnement du gouvernement, par rapport à ceux-ci, dans le Budget fédéral 2019.

Vous êtes tous invités à la signer et à la partager dans vos réseaux sociaux; ensemble nous pouvons faire une différence!

https://www.change.org/p/municipalit%C3%A9-de-trois-rivi%C3%A8res-trifluvien-nes-pour-le-tgf-qu%C3%A9bec-windsor?recruiter=944002315&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=psf_combo_share_initial.pacific_post_sap_share_gmail_abi.gmail_abi&utm_term=psf_combo_share_initial.pacific_post_sap_share_gmail_abi.gmail_abi&recruited_by_id=a15b7c50-4bd7-11e9-957c-d39616772275&utm_content=fht-14441099-fr-fr%3Av2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × deux =