Une Vie d’Horreur chez les Atypiques

0
211

Par Pierre-Luc Gagné  

Imaginez un monde où la connaissance est proscrite. Un monde où tu ne sais absolument rien à l’exception du strict minimum. Êtes-vous intéressez à la découvrir? Si oui, assisez-vous et préparez-vous

Vous vous levez un matin, vous voyez votre chat mort sur le plancher. Vous ne savez pas qu’il est mort. Une personne dont le strict minimum est de s’en occuper viens, après votre départ, chercher votre chat. VOUS NE LE REVERREZ PLUS JAMAIS et, comme vous IGNOREZ CE QU’EST LA MORT, vous ne comprendrez pas ce qu’il s’est passé. À ce moment-là, vous préfèreriez vivre dans l’ignorance non? Pourquoi s’encombrer d’un deuil inutile?

Vous vous rendez à votre travail sans savoir que votre chat est mort donc. Vous arrivez et voyez un rassemblement de policier qui forment une barricade. Vous tentez de rentrer et on vous dit que vous ne pouvez passer. Vous voulez passer car vous NE COMPRENEZ PAS CE QU’IL SE PASSE. Vous pleurez pour passer, mais rien n’y fait. VOUS DEVENEZ AGRESSIF (vous ne savez pas que vous êtes agressif) ET ON VOUS TIRRE DESSUS. Vous survivez. Heureusement? Peut-être pas.

Vous vous réveillez à l’urgence. C’EST QUOI L’URGENCE? « C’est rien » On vous anesthésie, on vas vous opérez. On va vous ouvrir. Vous risquez de mourir mais, rappelez-vous, VOUS IGNOREZ CE QU’EST LA MORT. Votre chat est seulement disparu après tout, non?

Vous voyez probablement la suite : le chat n’étant plus chez vous, vous croyez qu’il est parti se promener. Après plusieurs jours, vous mettez une annonce, vous le cherchez PARTOUT. Vous payez quiconque pourrait vous aidez. AH LES PROFITEURS QUI LE SAVENT. Mais vous ne savez pas qu’ils savent que vous ne le savez pas. Ce serait moins pire si eux ne savaient pas du tout. Seriez-vous entrain de vouloir réduire les autres à votre ignorance? Très astucieux, bon plan.

Vous êtes dans un monde où il n’y a que vous qui ne savez rien. MAIS VOUS IGNOREZ MÊME QUE VOUS NE SAVEZ RIEN. Vous croyez que les autres autour ne comprennent rien, eux « ben non la mort ça n’existe pas, je vais vous le prouvez. Comment on fait pour mourir selon vous? » BAMMMMM.

Cela est un peu exagéré dans le texte, mais ce genre d’ignorance est courant chez les autistes, Ne pas savoir ce que l’on ignore= ne pas pouvoir l’apprendre.  Les autres qui prennent pour acquis le fait que vous devriez le savoir et pas d’excuse. Comment ne pas se retourner au suicide pour en finir, vu que personne ne vous comprend?

Ce texte vous a donner des sueurs froides? Bienvenue dans le quotidien de beaucoup d’autistes. Dans une foule, dans la rue, dans un bar, dans les cours, dans le monde en général, la peur de faire une gaffe qui brisera une amitié alors que ne sais pas vraiment comment faire autrement. AIDEZ-NOUS SVP. Donnez-nous notre chance, retirez-nous nos sueurs froides. L’ignorance de certaines choses peut être réconfortante ou bienveillante. Laissez-nous cette naïveté que vous avez perdue, mais empêchez-nous de gaffer AMEN. Non sérieux? Amène-moi de l’entraide, petit démon qui sommeil dans l’humanité.

Ps : Le cas présent est parfait si on parle d’autistes non-verbaux « coincés » dans leur routine, vous ne pouvez rien pour eux, sauf les laisser le plus possible dans leur zone de confort.  Ma demande est très simple : adaptez-vous à ceux qui ne peuvent s’adaptez à vous.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq − 4 =