Lionel Messi remporte son sixième ballon d’or

0
353

Par Paul Villedieu

« Il ne faut jamais cesser de rêver, jamais cesser de travailler » Lionel Messi, 2019.

Avec ce sixième ballon d’or (2009, 2010, 2011, 2012, 2015, 2019), l’Argentin Lionel Messi est désormais seul devant son éternel rival portugais Cristiano Ronaldo (cinq ballons d’or) et d’autres légendes comme Johan Cruyff ou Michel Platini (trois ballons d’or). Une statistique incroyable pour un joueur unique.

L’année de Messi en chiffres :

0- Malheureusement toujours aucun trophée avec son équipe nationale (l’Argentine éliminée en 8e de finale à la coupe du monde et 3e de la Copa America).

8- C’est le nombre de coups francs direct que Messi a inscrit en 2019 (avec le FC Barcelone et l’équipe nationale d’Argentine) montant son score à 52 au long de sa carrière. Il a donc inscrit un peu plus de 15% de ses coups francs directs lors de cette année football. Une vraie plaie pour les gardiens !

10 – Lionel Messi a décroché son 10e sacre de champion d’Espagne avec le FC Barcelone.

17- C’est le nombre de passes décisives de l’Argentin en 2019, 15 avec son club et 2 avec son équipe d’Argentine ; Messi n’est pas qu’un buteur, c’est aussi un passeur précis qui aide toujours son équipe à décrocher les victoires.

36 – 36 buts en 34 matchs en Liga, plus d’un but par match, un toutes les 86 minutes, la Pulga a été performante tout au long de l’année et cette statistique démontre sûrement pourquoi Léo Messi a gagné son 6e ballon d’or.

114- Avec ses 8 buts en Ligue des champions, l’Argentin se hisse à un score de 114 buts dans cette prestigieuse et difficile compétition, seul Cristiano Ronaldo fait mieux avec 128 buts ; cependant Messi présente un meilleur ratio (0.81 but par match contre 0.75).

701- C’est le nombre de matchs avec son club, il fait partie des rares joueurs à faire plus de 700 matchs avec un même club ; il reste fidèle à son club et continue d’exploser les records personnels.

On comprend mieux pourquoi Messi est une légende au FC Barcelone, adoré par tous les fans et joueurs indiscutables de l’équipe. Un trophée logique et attendu pour beaucoup particulièrement grâce à son ratio de buts par match.

Virgil Van Dijk, a un rien du titre

Même si le sacre de Léo Messi ne faisait que peu de doutes, on savait moins que le néerlandais était à deux doigts de remporter son premier ballon d’or.

S’il y a bien une personne qui est passée proche d’avoir le ballon d’or, c’est bien le mur Virgil Van Dijk. Pourquoi ? Messi a eu 686 points, le Néerlandais en a eu 679 soit un écart de seulement 7 points qui correspond à 0,25% des voies. Jamais l’écart n’avait été aussi serré depuis 1996 où l’allemand Matthias Sammer avait 144 points et le brésilien Ronaldo en avait 143 ; cependant il y avait beaucoup moins de votants.

De plus, 4 journalistes ont oublié de voter … leurs listes ayant été reçues trop tard leurs votes n’ont pas été comptabilisés.

Une récompense qui aurait pu être méritée au vu de son exploit individuel ; le géant impressionne par ses stats, car il n’avait pas été driblé entre mai 2018 et mars 2019 ! Il aurait pu être le quatrième défenseur de l’histoire à recevoir ce trophée.

Plus qu’une joueuse, Rapinoe

Du côté du football féminin, le nom qui ressort le plus est celui de Rapinoe, ballon d’or féminin 2019. Elle est souvent caractérisée par ses discours anti-Trump, son franc-parler et son charisme font que Megan Rapinoe est une femme qui dépasse le simple fait de jouer au football. Elle est la grande vedette des Américaines qui ont remporté la Coupe du monde 2019 en France, elle est reconnue pour son niveau de jeu créatif, la milieu de terrain et capitaine de 34 ans a également reçu le soulier d’or, car elle est la meilleure buteuse du mondial.

La footballeuse engagée s’est notamment jointe au mouvement du boycottage de l’hymne américain amorcé il y a quelques années par Colin Kaepernick.

Elle a également refusé comme beaucoup de joueuses de son équipe de se rendre à la Maison-Blanche pour célébrer le titre de l’équipe américaine à la Coupe du monde afin de montrer son désaccord avec la politique de Trump.

Elle est l’icône d’une nouvelle génération de joueuse, elle cherche toujours à démocratiser de plus en plus le football féminin pour qu’il devienne aussi populaire que le masculin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × deux =